Connue sous le nom de Noviacum à l’époque gallo-romaine, Neuvy en Sullias est célèbre pour la découverte de son trésor. Il s’agit d’un ensemble remarquable d’objets en bronze, sculptures d’animaux et de statuettes datant du 1er siècle av. J-C. Il fût découvert en 1861 dans une sablière de la commune et est aujourd’hui exposé au musée d’Archéologie d’Orléans.

La pièce maîtresse est un grand cheval de bronze, aux détails étonnants. Devenu emblème de la commune, il se trouve affiché sous bien des formes, partout dans le village. Sur les boîtes aux lettres, sur la façade de bâtiments communaux ou en décoration devant les habitations. Une réplique du cheval est aussi exposée à la mairie !

Neuvy en Sullias est la cité gauloise du Val de Sully. C’est la seule commune du secteur où l’on trouve autant de dolmens ! Autrefois haut lieu de rencontres druidiques, c’est aujourd’hui la Tribu des Carnutes qui nous fait revivre la vie des gaulois au travers d’un spectacle vivant.

Description

Se balader

En se baladant dans le village, on peut dénicher les chevaux décoratifs ou les dolmens un peu partout et finir sa promenade dans le square de l’Abbé Machard pour flâner. On peut appercevoir des châteaux privés comme celui de La Brosse du XVIIe siècle, dont l’architecture et le bâti rappellent directement la Sologne, le château de Coulon, de la Roseraie, de la Mainferme, du Luet ou encore du Gillois.
On peut aussi se mettre au frais le long du cours d’eau le Leu. A l’entrée de ce sentier, au coeur du village, levez le nez, le girouet de l’UNESCO est dressé là. En effet, le 30 novembre 2000, le Val de Loire, de Sully sur Loire à Chalonnes sur Loire (Maine et Loire), est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO comme « paysage culturel », et bien entendu Neuvy en Sullias fait partie de ce périmètre !
Les amateurs de rando apprécieront le Sentier Historique de la Vallée des Rois qui passe par là et les chemins communaux qui jalonnent le village.

L’église Saint-Jean-Baptiste

Reconstruite et agrandie au XIXe siècle, l’église de style néo-gothique domine le village. L’édifice d’origine était composé d’un caquetoir, particularité des églises solognotes. A l’intérieur de l’église, on peut trouver les reliques de Saint-Jean-Baptiste et de Saint-Loup que l’on invoquait pour guérir les enfants de la peur. Deux cloches subsistent, nommées Thérèse-Laurence et Anne-Marie, qui ont été bénites en 1848.

 

Mémoire

Suite au crash de l’avion américain abattu en 1944, une stèle a été érigée en hommage à l’équipage. Cette stèle se trouve sur le site de la Vacherie, sur la D951 entre Sully sur Loire et Tigy.

 

Légende

Sur un sentier près du Château de la Mainferme se dresse un très vieux chêne au tronc scindé en deux. On dit qu’il est né après une partie de chasse du Duc de Sully et du roi Henri IV dans les bois voisins. Le Roi s’était épris de la fille du fermier chez qui les hommes avaient pris leur repas. A peine descendus de cheval, ces deux-là s’enfuient dans un bosquet voisin. Neuf mois plus tard, le jeune chêne à deux troncs naît au même endroit et la jeune femme donne naissance à des jumeaux. C’est à cette même date, le 13 avril 1695, qu’Henri IV signe l’édit de Nantes. La jeune nommera l’un de ses jumeaux Edith de Nantes.

Lieux et Monuments

Administration

Pays
France
Région
Centre-Val de Loire
Département
Loiret
Arrondissement
Orléans
Canton
Sully-sur-Loire
Intercommunalité
CC du Val de Sully
Maire
Mandat
Code postal
Code commune

Démographie

Gentilé
Population municipale
Densité

Géographie

Coordonnées
Altitude
Superficie